Devis et reservation Contactez - nous
Accueil Nos destinations Nos circuits Nos escapades Nos croisieres Nos promotions

Ici, C'est Ailleurs


Unit 1105, Harbour View Tower, 35 Rue Nguyen Hue, 1er arr., Hochiminh ville, Vietnam

Tel: (84-8) 38 21 49 53 - Fax: (84-8) 38 21 49 42

Email: info@clevoyages.com - Website: www.clevoyages.com

© 2014 Xuan Viet Travel Company. All Rights Reserved.

LES HAUTS PLATEAUX DU CENTRE

Un Atmosphère Du Bout Du Monde




Les Montagnes centrales ou les Hauts-Plateaux du Centre, est à cheval sur les provinces de Gia Lai, Kontum, Dak Lak, Dak Nong, Lam Dong. C'est le berceau de l’espace de la culture des gongs inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco en 2008 (originalement proclamé en 2005).

Les villes principales de cette région sont : Dalat, Buon Ma Thuot, Pleiku et Kontum.

Les gongs sont des instruments sacrés surtout utilisés lors des offrandes, des rituels, des funérailles ou des noces, des célébrations de la nouvelle année, des rituels agricoles ou les célébrations de victoires. La taille des gongs varie de 20 à 120 cm de diamètre et se jouent un à la fois ou en groupe de deux à vingt instruments, par de hommes exclusivement dans certaines ethnies ou également uniquement par des femmes comme les gongs sac bua chez les Hmongs.

Les provinces de Kontum et Gia Lai ont introduit l'art des gongs dans les programmes scolaires de quelques écoles depuis l'année scolaire 2009-2010.


Les montagnards du Vietnam :

Surnommés "moï" qui veut dire en vietnamien « sauvages », sont issus des mauvais génies.

Ces groupes ethniques minoritaires du Centre du Vietnam, probablement issus d’Indonésie, Bornéo et iles de la Sonde, de la Malaisie pour certaines tribus, représentent près de 1 million d’individus. Ils ont leur organisation, leur croyance et se trouvent confrontés au plus grand défi de leur histoire : la modernité.

Peuples souvent méprisés, les « minorités ethniques » des provinces de Dalat, Buon ma thuot, Pleiku et Kontum sont issus de deux groupes linguistiques distincts, les Mon Khmer et les Malayo Polynésiens; ils sont de religion animiste et chrétienne mais pas du tout boudhiste.

Profondément attachés à la nature, à ses traditions et touchés par la spiritualité liée à la vie de la forêt, la culture montagnarde, aujourd'hui hérite encore des croyances dans les Yang, sorte de génies auxquels ils dédient parfois des cérémonies traditionnelles, malgré leur conversion au christianisme. 

Peuple hospitalier, on se trouve rapidement autour de la jarre : boisson fermentée, alcoolisée et préparée pour les grandes occasions : mariage, inauguration des maisons, célébration des morts ou naissances. Les montagnards peuvent nous faire découvrir que nous ignorions sur la nature et l’homme. Une bonne part de vérité (mode de vie, écologie, sagesse..) est détenue par ces peuples que l'on traite de "primitifs".

Province de Gia Lai

Gia Lai a été durement touchée durant la guerre américaine essentiellement par des épandages dedéfoliants ; la majorité des forêts a disparu pour laisser place à des friches où poussait « l’herbe tracteurs. Malgré ce massacre écologique, deux forêts tropicales subsistent (à Kon Ka Kinh et Kon Cha Rang) et ont été classées en réserves naturelles où faune et flore sont protégées.

Le lac To Nung situé à environ 6 km au Nord de la capitale Pleiku occupe le cratère d’un ancien volcan ; ses eaux sont limpides et il est très poissonneux et d’une profondeur moyenne de 20 m. Mais Gia Lai possède également de belles chutes d’eau comme celles de Xung Khoeng et Phu Cuong, À Ya Li, de très belles cascades existaient avant l’implantation de la centrale hydraulique.

Les habitations des minorités évoluent et les très belles maisons en bois sur pilotis laissent place à des maisons plus confortables au détriment de la tradition mais vous pourrez encore découvrir des maisons communautaires traditionnelles avec leurs magnifiques toits de chaume. Les cimetières Gia Rai sont particulièrement atypiques ; chaque tombe est une petite maison funéraire avec son toit où une statue de bois représentant le portrait du défunt est implantée et la tradition veut que durant 7 années de la nourriture soit déposée en offrande au défunt. Passé ce délai et après une cérémonie traditionnelle d’adieu, la tombe est laissée à l’abandon.



Nos escapades Viet Nam Centre Hauts plateaux du Centre
VN-C14 VN-C15